• Les Chefs d’entreprises se confessent

    par  • 25/03/2013 • Publications, Ressources humaines • 0 Commentaires

    La majorité des erreurs commises par les chefs  d’entreprise sont directement liées aux ressources humaines. C’est ce que nous révélait un sondage informel réalisé  par  l’École  d’Entrepreneurship de Beauce. De fait, six des dix erreurs confessées sont directement reliées à la gestion des ressources humaines. Celles qui ont retenu  plus particulièrement notre attention sont celles reliées au recrutement et à la dotation, soit :

    • Une embauche trop rapide
    • Ne pas asseoir les bonnes personnes sur les bonnes chaises
    • Garder des personnes ayant une attitude négative

    La rareté de la main d’oeuvre risque de pousser de plus en plus les entrepreneurs ou dirigeants à  embaucher de façon hâtive.  L’envie de combler rapidement un poste dans l’entreprise ne devrait toutefois pas primer sur le besoin à long terme de l’entreprise. Pour illustrer les conséquences d’une embauche trop rapide, visualisons-nous en tant qu’entraîneur sportif.  Quelles personnes intègrerions-nous à notre équipe? Certainement les plus compétents et les plus motivés. Tout bon « coach » soucieux de performer prendra soin d’évaluer ses joueurs et leur potentiel, afin de leur attribuer la meilleure position possible. Ne devrions-nous pas embaucher notre personnel comme un bon entraîneur sélectionne ses joueurs ?

    Quel est le prix de ces erreurs?

    Il est établi que l’embauche d’un nouvel employé coûte approximativement trois fois son salaire  (coûts directs et indirects).  Ce chiffre pousse à réfléchir sur l’impact qu’une embauche hâtive aura sur l’entreprise. Ajoutez à cela, les coûts associés à la perte de productivité générée  par une personne qui n’a pas les compétences requises ou qui mine le  moral de l’équipe par son attitude négative.

    Les employeurs de choix privilégient fortement  l’embauche de personnes qui « fit » avec l’entreprise. Ces personnes possèdent les compétences clés pour produire les résultats escomptés (ou ont tout  le potentiel  pour les développer)  et surtout, elles  cadrent avec la culture et les valeurs organisationnelles.

    Prendre le temps de bien sélectionner son personnel signifie un moins grand roulement, une meilleure harmonie au sein des équipes de travail et une plus grande productivité. Les entreprises soucieuses d’offrir une expérience-employé positive porte une attention particulière à mettre en place les conditions nécessaires au succès de leur personnel.  N’oublions pas qu’une expérience-employé positive rejaillit sur la satisfaction du client.

    Tenez-vous compte des valeurs de l’entreprise dans votre processus de sélection?

    Je vous invite à identifier, définir et prioriser vos valeurs personnelles et professionnelles en faisant ce petit exercice sur notre site web.

     

     

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Protected by WP Anti Spam